Lexique


Lexique

Le lexique de VOTRE VUE

• Accommodation
Variation spontanée du rayon de courbure du cristallin suivant la distance à laquelle les objets sont observés. Cette variation permet la focalisation de l’image sur la rétine, condition d’une vision nette à toutes les distances.

• Acuité visuelle
Faculté de la vue de distinguer des détails très fins. L’acuité se mesure en dixième : de 0 à 15. Une acuité de 10/10ème correspond à une vision courante permettant de distinguer une lettre de 7,3 mm à 5 m.

• Afocale
Se dit d’une lentille ou d’un système optique qui n’a aucune puissance. Exemple : les lunettes de soleil non correctives sont munies de verres afocaux.

• Alliage
Produit de caractère métallique résultant de l’incorporation d’un ou plusieurs éléments (métallique ou non) à un métal.

• Amblyopie
Diminution de l’acuité visuelle faisant que les images parvenant au cerveau sont de mauvaise qualité. Ce trouble peut provenir d’une maladie oculaire ou d’un défaut visuel passé inaperçu dans la prime enfance.

• Amétropie
Anomalie optique de l’œil telle que l’image ne se forme pas sur la rétine (myopie, hypermétropie, presbytie) ou est déformée (astigmatisme).

• Anallergique
Substance qui ne provoque pas d’allergie.

• Astigmatisme
Défaut de rayon de courbure sur la cornée induisant une déformation de l’image formée sur la rétine : un rond donne l’image d’un ovale.

• Basse vision
La basse vision est une spécialité de l’optique lunetterie. Votre opticien recherche alors les solutions optiques qui améliorent le quotidien de sujets atteints par de graves pathologies visuelles. Il peut faire essayer et commander des loupes éclairantes, des filtres de couleurs ou des télé agrandisseurs adaptés à la maladie et au besoin visuel de chacun.

• Cataracte
Affection oculaire aboutissant à l’opacification du cristallin ou à celle de sa capsule, produisant une cécité partielle ou totale, et qui frappe notamment les personnes âgées. Actuellement on opère la cataracte avec 99 % de chances de succès.

• Collyre
Médicament liquide préparé pour être appliqué sur l’œil.

• Compensation
Synonyme de correction. La compensation correspond à votre prescription et donc à la puissance des verres de votre équipement.

• Contactologie
Domaine de l’optique qui consiste à équiper un client en lentille de contact et produits s’y rattachant (exemple : solutions d’entretien) Ce dispositif médical est un produit de santé réglementé qui porte, au titre de la réglementation, le marquage CE.

• Convergence
Faculté que possèdent les yeux de fixer simultanément un même point.

• Cornée
Coupole transparente très fine recouvrant la partie antérieure du globe oculaire.

• Cristallin
Elément constitutif de l’œil, en forme de lentille biconvexe, dont la courbure est modifiable sous l’action des muscles ciliaires, et qui concentre les rayons lumineux sur la rétine. Située entre la cornée et la rétine. Il permet la mise au point et la formation d’une image nette de l’objet sur la rétine. Non déformé, il permet la vision de loin. Sa déformation correspond au phénomène d’accommodation et permet la vision de près.

• Daltonisme
Le daltonisme est une anomalie de la vision dans laquelle un ou plusieurs des trois types de cônes de la rétine oculaire, responsables de la perception des couleurs, sont déficients.

• Décontamination
Processus d’entretien des lentilles de contact visant à détruire les germes, les bactéries et les virus susceptibles de provoquer des infections oculaires en laissant tremper les lentilles dans une solution de trempage ou un produit oxydant et en les rinçant avec une solution saline avant de les poser sur vos yeux.

• Dégénérescence maculaire liée à l’âge
Elle ne rend pas aveugle mais perturbe la vision du détail. Elle évolue vers une perte de la vision centrale.

• Déproténéisation
Processus d’entretien des lentilles de contact visant à détruire les protéines responsables de l’encrassement de la lentille de contact pouvant être à l’origine de complications oculaires.

• Dioptrie
Unité de puissance d’un verre ou d’une lentille correctrice.

• Divergent
Qui diverge, s’écarte. Se dit de deux rayons qui s’éloignent en s’écartant.

• Emmétropie
Un œil emmétrope (ou normal) est un œil sans défaut visuel (amétrope).

• Ergovision

• Glaucome
Maladie de l’œil caractérisée par une augmentation de la pression intérieure entraînant une atrophie de la tête, du nerf optique et une diminution du champ visuel, pouvant aller jusqu’à la cécité.

• Hypermétropie
Anomalie de la vision faisant que l’image se forme derrière la rétine et non pas dessus. C’est le contraire de la myopie. Un hypermétrope peut avoir une bonne vision si le pouvoir accommodatif est suffisant. L’hypermétrope voit en général mieux de loin que de près.

• Hypoallergénique
Peu susceptible de contenir des substances capables de déclencher une réaction allergique.

• Iris
Membrane circulaire diversement colorée de l’œil et percée en son milieu d’un orifice, la pupille. L’iris joue le rôle d’un diaphragme.

• Kératocône
Le kératocône est un trouble visuel héréditaire dû à une déformation importante de la cornée. Cette lentille antérieure de l’œil prend alors une forme de cône, qui lui donne son nom. Cette maladie évolutive apparaît dès la naissance. Elle entraîne un astigmatisme irrégulier qui brouille la vision de loin et de près. Le kératocône se corrige principalement avec des lentilles adaptées ou par la chirurgie.

• Lentille de contact
Petites coupoles calculées optiquement et adaptées aux yeux de chaque porteur. On les pose sur le film des larmes qui recouvre la cornée. Aujourd’hui, elles peuvent corriger tous les défauts visuels.

• Lunettes de sport
Les lunettes de sport compensent un défaut visuel (myopie, astigmatisme, presbytie, hypermétropie) tout en offrant une solution adaptée à un sport donné : lunettes de plongée, montures antichocs, filtres de couleurs etc.

• Lunettes de vue
Des lunettes de vue sont constituées d’une monture et de verres correcteurs. Les verres sont prescrits par un médecin ophtalmologique. Sur la base de cette ordonnance, l’opticien lunetier choisit la monture en fonction du visage du sujet. Il commande et adapte ensuite les verres de vue à la monture.

• Lentille de soleil
Les lunettes solaires protègent les yeux des rayons et de la luminosité du soleil. Des lunettes de soleil efficaces portent la norme CE. Cette norme garantit que les verres filtrent bien les UV A et les UV B et que la teinte des verres est de classe 3, dans les coloris : gris, brun, et gris-vert.

• Lentille progressives
Les lunettes progressives corrigent les sujets presbytes. Elles offrent une vision nette à toutes distances : au loin, de près et en vision intermédiaire.

• Monoculaire
Mode de vision avec un seul oeil.

• Myopie
Anomalie de la vue qui fait que l’on voit trouble les objets éloignés. (la myopie provient d’une trop grande convergence du cristallin, qui forme les images en avant de la rétine). Le port de verres divergents corrige cette anomalie.

• Oedème
Infiltration séreuse excessive des tissus sous-cutanés et sous-muqueux et qui peut affecter les tissus de l’oeil.

• Oeil
Organe de la vue composé d’un globe oculaire (pupille, cristallin, rétine) et ses annexes (paupières).

• Ophtalmie
L’ophtalmie (ou ophtalmie des neiges) est une inflammation oculaire liée à une exposition prolongée aux rayonnements solaires (par exemple lors de la pratique du ski sans lunettes de soleil) entraînant douleurs, larmoiements, cécité passagère.

• Ophtalmologiste
Médecin spécialiste des maladies des yeux et de la chirurgie oculaire.(synonyme : oculiste)

• Opticien
L’opticien-lunetier est un professionnel de la santé visuelle régi par le code de la santé publique en France, expert de la vision et détenteur d’un diplôme d’État (Brevet de technicien supérieur – Opticien lunetier en France). Il réalise un examen de la vue (réfraction subjective), il procède à la réalisation des montages en optique, il taille et adapte les verres compensateurs dans les montures de lunettes) et il conseille ses clients et vend des équipements permettant la compensation des défauts visuels : lunettes de vue, lentilles de contact, loupes, lunettes de soleil, …

• Orthoptiste
Spécialiste de la rééducation de l’œil.

• Photochromique
Capacité d’un verre minéral, organique ou polycarbonate à s’assombrir ou à s’éclaircir selon la luminosité.

• Polarisant
Les verres polarisants permettent la suppression de l’éblouissement dû à la réverbération de la lumière.

• Presbytie
Anomalie de la vision due au vieillissement du cristallin qui s’épaissit. En se rigidifiant, il accommode plus difficilement et l’on voit de moins en moins bien de près. A partir de 45 ans, nul n’échappe à la presbytie.

• Pupille
Orifice central de l’iris se comportant comme un diaphragme d’appareil photo, son diamètre varie en fonction de la luminosité.

• Rétine
Plaquée au fond de l’œil, sur sa paroi interne, cette membrane hypersensible joue un rôle essentiel dans la perception des lumières, des détails, des formes, des mouvements.

• Strabisme
Anomalie de la vision binoculaire caractérisée par la déviation d’un œil ou des deux. Elle peut être corrigée dès l’âge de 5 à 6 mois.

• Traitement antireflets
Le traitement antireflets augmente la transparence du verre de lunettes. La vision est plus confortable, surtout devant des écrans ou des lumières artificielles. Ce traitement est constitué d’un vernis multicouche complexe, déposé sous vide.

• Traitement durcis
Le traitement durci augmente la résistance des verres organiques aux rayures. Il est constitué d’un vernis, déposé lors de la fabrication du verre.

• Traitement hydrophobe
Le traitement hydrophobe limite la formation de buée sur le verre. Il augmente ainsi le confort de vision et facilite l’entretien des lunettes.

• Ultraviolet
Se dit des radiations invisibles à l’œil humain placé dans le spectre lumineux au-delà du violet. Ces radiations ne sont pas exemptes de danger.

• Verre Bifocal (ou double foyer)
Ils permettent de voir de près dans la partie basse et de loin dans le reste du verre. Leur inconvénient est de rendre imparfaite la vision intermédiaire et de provoquer des sauts d’images. Très utilisés autrefois, les verres double foyer ont largement laissé leur place, aujourd’hui, aux verres progressifs, beaucoup plus performants et esthétiques. Ce dispositif médical est un produit de santé règlementé qui porte, au titre de la règlementation, le marquage CE.

• Verre minéral
Verre minéral : Le verre minéral est résistant aux rayures mais lourd et se casse facilement. Aujourd’hui, ce type de verres tend à disparaître au profit du verre organique. Ce dispositif médical est un produit de santé règlementé qui porte, au titre de la règlementation, le marquage CE.

• Verres Multifocaux
Ensemble des verres, bifocaux, trifocaux et progressifs qui permettent au porteur de voir net à plusieurs distances.

• Verre organique
Il s’agit d’un verre très léger et résistant aux chocs qui peut être durci pour éviter les rayures. En fonction des différentes matières organiques existantes, les verres organiques peuvent être également très minces et sont utilisables pour tous types de montures. Particulièrement recommandés pour les enfants compte tenu de leur résistance aux chocs. Ce dispositif médical est un produit de santé règlementé qui porte, au titre de la règlementation, le marquage CE.

• Verre Polarisant
Verres spécialement conçus afin de protéger contre l’éblouissement. En cas d’ensoleillement, ce type de verres est très utile particulièrement pour le confort de conduite et les activités nautiques. Ce dispositif médical est un produit de santé règlementé qui porte, au titre de la règlementation, le marquage CE.

• Verre Polycarbonate
Verre très résistant, plus léger et plus mince que les verres organiques classiques. Il protège à 100% contre les UVA et les UVB. Ce dispositif médical est un produit de santé règlementé qui porte, au titre de la règlementation, le marquage CE.

• Verre Progressif
Leur puissance varie progressivement entre la vision de loin pour la partie supérieure du verre et la vision de près pour la partie inférieure. Sans démarcation optique, donc esthétique, ils servent à corriger la presbytie.

• Verre solaire
Un verre solaire protège vos yeux des dangers du soleil. Des verres solaires efficaces répondent à deux exigences : ils filtrent les rayons nocifs UVA et UVB tout en diminuant la luminosité grâce à une teinte de classe 3, en brun, gris ou gris-vert.

• Verre torique
Lentille Ménisque dont une des faces est torique.
Verre correcteur de l’astigmatisme. Il permet aux astigmates de retrouver une vision nette, de près comme de loin. Ce dispositif médical est un produit de santé règlementé qui porte, au titre de la règlementation, le marquage CE.

• Verre Unifocal
Verre simple foyer corrigeant les amétropies. La puissance du verre est la même sur toute la surface. Le presbyte voit de près à travers tous les points du verre mais à partir d’une cinquantaine de centimètres, la vision devient floue.